Mais qu’est-ce que c’est encore que ce truc ? C’est ce qu’une copine m’a demandé lorsque je lui ai parlé des bains sonores. Je ne peux pas la blâmer, comme elle, je ne suis pas vraiment portée sur la spiritualité. Je fais du yoga et de la méditation, pas pour le côté spirituel justement, mais pour le bien-être physique et mental que ces disciplines m’apportent. Quand j’ai vu que Joyah, de Liquid Light Healing, organisait des séances de bains sonores à Lausanne, j’ai eu très envie de retenter l’expérience ici après le super souvenir que j’avais de ma première fois à Bali (pas du tout cliché, je sais).

Liquid Light Healing et Joyah

Joyah, je l’ai découverte sur Facebook cet été. Elle organisait une cérémonie de bains sonores dans les jardins du musée de l’Elysée. Ça a fait un tel buzz qu’elle a dû mettre des dizaines de personnes sur liste d’attente. Le son des bols, le bruit des oiseaux et la lumière de fin de journée : tout était serein. J’ai tellement aimé cette séance que j’ai eu envie d’y consacrer un article sur le blog. Je voulais aussi vous que vous fassiez la connaissance de Joyah, un vrai rayon de soleil. Quant à son parcours, je le trouve hyper inspirant.

 

bain sonore

 

Lausannoise d’origine, Joyah ne s’est jamais vraiment sentie à sa place. « J’ai toujours eu la sensation d’être différente, d’être connectée à un monde différent et invisible. » Pour s’exprimer, elle se tourne vers l’art et intègre l’ECAL, section cinéma. Elle ressent pourtant le besoin d’aider les autres, de les soigner. Alors en parallèle à ses études, elle s’intéresse à l’Ayurveda, aux énergies et se forme même au Reiki en Inde. Une fois son diplôme en poche, elle part à Paris et travaille sur plusieurs longs-métrages. Une situation qui pourrait en faire rêver plus d’une mais qui au bout de quelques années ne lui convient plus. Ses amies commencent à avoir des enfants, Joyah se sent décalée et encore une fois, pas à sa place. Elle décide alors partir à Los Angeles en 2008 « pour se reconstruire et se nourrir de bonnes vibrations. » Et c’est dans cette ville qu’elle aime tant qu’elle découvre les bols de cristal. « J’ai tout de suite accroché, explique-t-elle. J’ai commencé par faire des séances dans mon salon pour des amis, ça a rapidement pris de l’ampleur ». Elle reste dix ans sous le soleil californien et décide un jour de rentrer, mari, enfant et bols sous le bras. Depuis son retour à Lausanne fin 2017, Joyah organise des séances individuelles, en groupe et des ateliers.

Comment ça marche ?

J’avais déjà testé le bain sonore à plusieurs, j’ai donc opté pour l’option individuelle, chez moi. La séance a débuté par une discussion durant laquelle j’ai dû poser une intention. En gros : quel était l’objectif du jour ? Pour moi, c’était de réduire mon stress.

Joyah travaille avec sept bols, parfois huit, qui sont liés à différents centres énergétiques du corps. Ils sont composés d’or, de platinum et de différents minéraux, mélangés à du cristal. Allongée sur un tapis au sol, j’ai commencé la cérémonie par une petite méditation guidée après que Joyah a “nettoyé” l’espace avec un bâton de Palo Santo. Elle a ensuite fait vibrer les bols pendant environ une heure. Chacun d’entre eux correspond à une note et des vibrations différentes auxquelles j’ai senti mon corps réagir. C’était une sensation vraiment étrange: j’avais l’impression de flotter complètement et de ne plus sentir mon corps, tout en étant très présente. Un état de conscience modifié similaire à celui que l’on peut atteindre en méditation. Pour tout dire, je pensais que le temps serait un peu long, clouée au sol, mais je ne l’ai pas vu passer.

Les résultats

Une fois la séance terminée, j’ai senti mon corps vibrer pendant près d’une heure. Un peu bizarre mais pas désagréable. C’est ce qui m’a vraiment fait réaliser que, spirituelle ou pas, je ne pouvais pas nier l’effet physique que ce bain sonore a eu sur moi. Je me sentais vraiment bien, apaisée et très détendue. Des effets que j’ai ressentis pendant quelques jours encore. J’ai aussi beaucoup aimé la douceur et la bienveillance de Joyah pendant toute la cérémonie. Un voyage un petit peu mystique à tenter sans hésiter.

Merci Joyah ♡

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Vous recherchiez quelque chose?