La déco, Annabelle baigne dedans depuis qu’elle est petite. La fondatrice de la boutique lausannoise Chic Cham se rappelle de son père, importateur de produits textiles, qui rentrait d’Inde les bras chargés de tissus colorés. L’origine de son amour pour ce pays qu’elle connaît bien pour y avoir fait produire plusieurs collections de tapis et y avoir appris des techniques de tissage. L’origine aussi de son amour pour la couleur et l’artisanat, comme la céramique japonaise. En créant le e-shop Chic Cham il y a une douzaine d’années avec Pauline Martinet, Annabelle souhaitait avant tout partager sa passion pour le design. Un pari gagnant et l’ouverture d’une boutique physique six ans plus tard qui vaut le détour à elle seule. Elle y a fait de gros travaux et a su garder l’esprit industriel des lieux en y apportant une touche de « comme à la maison ». Accessoires déco, mobilier vintage et contemporain, pièces uniques: c’est un véritable temple de la déco et du design. Annabelle collabore d’ailleurs avec plusieurs designers de la région, tels que Nicolas Le Moigne ou Adrien Rovero , pour sa marque de tapis Chic Cham rugs. Elle organise aussi des événements liés au thème qu’elle choisit pour la boutique deux fois par année (en ce moment le Japon), comme une soirée spéciale cocktails japonais et stand d’okonomiyakis.

Chic cham
Chic cham
Chic cham
Chic cham

Annabelle dit de Chic Cham que plus qu’une boutique, c’est un véritable lieu de vie. Et je suis assez d’accord avec elle. C’est en tout cas l’une de mes adresses préférées dans la région. Sachant ça, je me suis dit que son appartement devait forcément être canon et je ne me suis pas trompée. Un mélange de pièces originales, contemporaines et vintage. Et de la couleur, forcément. Annabelle a eu la gentillesse m’accueillir dans son duplex lausannois dont l’ascenseur mène directement au salon (!). Interview et petit tour du propriétaire.

Chic cham

Comment décrirais-tu la déco de ton appartement ?

Très éclectique, un mélange de vintage et de contemporain. Un peu comme la sélection que je présente chez Chic Cham. Je suis aussi passionnée d’art, j’aime l’émotion qu’une oeuvre peut provoquer.

Comment t’es-tu appropriée l’espace, y as-tu fait des travaux ?

Oui, et des gros. Des sols aux murs en passant par les finitions, j’ai pu tout choisir. L’espace était brut et en béton quand je l’ai acheté. J’ai opté pour des carreaux dorés à la cuisine par exemple, un sol en résine au salon et en chêne à l’étage inférieur.

Où puises-tu ton inspiration ?

Pendant mes voyages et beaucoup sur Instagram. J’y suis des personnes que je trouve super inspirantes et avec qui il m’arrive parfois de collaborer. J’y fait aussi du repérage pour Chic Cham.

Chic Cham
Chic cham
Chic cham

Des comptes à suivre pour s’inspirer ?

@brutal_ ceramics: un e-shop avec quatre collections par année, les éditions sont hyper limitées

@graanmarkt13: un concept store à Anvers

@t_o_o_g_o_o_d: un magasin de vêtements et de déco à Londres

@lottaagatoninteriors: un studio de design à Stockholm

Où achètes-tu ton mobilier et tes accessoires de déco?

Grâce à Chic Cham, j’ai la chance d’avoir accès un gros réseau de marchands donc je me fournis essentiellement via ce canal. Sinon, j’aime beaucoup les puces du design et je ramène souvent des pièces coup de cœur de mes voyages.

Quels sont tes matériaux de prédilection ?

Essentiellement tout ce qui est naturel comme le lin, le coton ou la laine. J’aime aussi beaucoup le laiton et le marbre.

« J’aime l’émotion qu’une oeuvre peut provoquer »

Chic cham
Chic cham

Ta ville préférée en matière de design ?

Stockholm. Tout est beau, simple et fait avec goût là-bas, même le plus simple des cafés.

Tes adresses favorites à Lausanne ?

J’adore le restaurant Bottle Brothers, c’est super bon. Luis et Felipe, les deux jeunes cuisiniers, sont très créatifs et se fournissent en produits bio, locaux et de saison. D’ailleurs, la carte du midi change chaque semaine. Sinon, le bar le Perroquet pour un verre. La déco est vraiment cool, ça fait du bien de voir quelque chose d’un peu différent. Pour les vêtements, la boutique Camille. On y trouve une sélection pointue de créateurs comme Dries Van Noten et Isabel Marant. Et côté musées, les incontournables: la collection de l’Art Brut, le mudac et l’Elysée.

Des designers suisses à suivre absolument ?

Matthieu Girel, une très belle rencontre. J’aime beaucoup ce qu’il fait, les lignes sont pures et sobres. On a d’ailleurs collaboré ensemble sur un projet de tapis qui sortira cet été. J’aime aussi le travail de Yann Mathys et Thibault Dussex, le duo d’Egli Studio.

Chic cham
Chic cham
Chic cham
Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


Vous recherchiez quelque chose?