Mustang, film poignant et solaire

Mustang_0

Il y a des films qui bouleversent. Des films qui, une fois le confort feutré de la salle de cinéma quitté, vous suivent et vous habitent. Il y a des personnages qu’il faut connaître et qui vous prennent par la main pour vous montrer leur histoire.

C’est le cas de Mustang, premier long-métrage de la réalisatrice franco-turque Deniz Gamze Ergüven qui, à travers la problématique du mariage forcé, aborde la question de la place de la femme en Turquie.

Orphelines, 5 soeurs vivent avec leur grand-mère et leur oncle dans un petit village du nord de la Turquie. À cheval entre la fin de l’enfance et le début de l’adolescence, elles sont à l’âge des premiers émois et sont habitées par une fureur de vivre contagieuse. Un jour, en rentrant de l’école, elles s’arrêtent sur la plage et jouent sur les épaules des garçons qui les accompagnent. Une promiscuité qui passe mal dans un village conservateur et qui, en un « battement de cils », bouleversera leur quotidien. Des tenues « convenables » et un isolement forcé tout d’abord, mais qui ne suffiront pas à contenir la soif de liberté et l’esprit de rébellion des cinq héroïnes.

mustang-cannes-film-festival-2

Un épisode marquera un point de non-retour, celui de la fugue orchestrée par Lale, cadette du clan et narratrice du film, pour aller voir un match de football avec, exceptionnellement, un public 100% féminin. Ce sera la goutte de trop. Leur maison devient alors leur geôle. Barreaux aux fenêtres et gardiens cachés, les 5 sœurs sont assignées à résidence. Commencent alors le ballet des familles et les pourparlers matrimoniaux. Lale observe et bouillonne. Le mariage forcé, ce ne sera pas pour elle, et pour cela, elle a un plan.

Mustang est un film beau, fort et tragique, sans jamais tomber dans le pathos et qui aborde un sujet de société central en Turquie. La photographie et la lumière sont particulièrement soignées, créant ainsi un univers solaire et de douceur présent tout au long de l’histoire, comme pour se distancer du drame qui est en train de se jouer. La réalisatrice a le talent de saisir la fougue et l’énergie qui habitent ses personnages et que les actrices, toutes plus talentueuses les unes que les autres, interprètent avec brio.

Mustang, dès le 23.09.2015 sur les écrans de Suisse romande

Retrouvez également cet article dans le tout nouveau magazine féminin 100% participatif likeitgirl

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*