6 bonnes raisons de partir voyager seule

Besoin de changement, de se retrouver ou tout simplement sans personne pour les accompagner; de plus en plus de femmes décident de se lancer et de tenter le voyage en solo. Pour quelques semaines ou plusieurs mois, elle prennent la décision de partir avec pour seul compagnon de voyage, elle-même. Il y a environ 2 ans, j’ai tenté l’aventure et suis allée arpenter une partie de l’Asie pendant 4 mois, sac au dos. Malgré les: « Mais t’es sûre de vouloir partir SEULE pendant autant de temps? C’est un peu dangereux, non ? ». Et bien je me suis écoutée et cela a été l’une des meilleures décisions de ma vie.

J’avais donc envie de partager avec vous certaines choses que j’ai pu apprendre pendant mon périple et qui sait, cela vous donnera peut-être envie de partir faire de même.

(Les photos datent de mon voyage et certaines ont été faites avec mon vieil Iphone).

 

Voyager seule

Îles Gili, Indonésie

 

S’ouvrir davantage aux autres

Je n’ai jamais été du genre timide, au contraire j’ai toujours eu le contact facile. Malgré cela, je me rappelle qu’il a été assez compliqué pour moi au début de mon voyage d’aller vers les gens et de les aborder comme ça, de but en blanc. Je n’étais pas encore en mode backpacker « je parle très naturellement à tout le monde et à n’importe quel moment ». J’étais encore un peu sur la réserve et ai donc dû prendre pas mal sur moi. Au début, j’ai donc opté pour la facilité: LA BIÈRE, lubrifiant social par excellence. C’est fou comme on fait vite connaissance avec les gens quand on propose un apéro! (Je vous rassure, je ne suis pas devenue alcoolo pour autant). Peu à peu, j’ai commencé à ne plus trop réfléchir et à aller parler aux autres voyageurs qui m’entouraient. Et cela a bien souvent abouti à de belles rencontres.

 

Voyager seule

Bali

 

Suivre son instinct & ses envies 

Un soir à Bangkok, je revois une copine rencontrée quelques semaines plus tôt en Indonésie. 2 bières plus tard, je décide sur un coup de tête de l’accompagner le surlendemain au Myanmar (ex-Birmanie) et chamboule donc tous mes plans (je sais à quoi vous pensez mais les 2 bières n’ont absolument pas influencé ma décision).

Cette spontanéité que l’on peut avoir quand on voyage seule est absolument GÉNIALE! Ne rien prévoir ou au contraire tout, choisir de changer d’itinéraire à la dernière minute; tout est possible puisque la décision nous revient entièrement. Pas de contraintes ni de concessions à faire le temps du voyage en solo. Et ça, c’est suffisamment rare pour l’apprécier et en profiter.

 

Voyager seule

 Myanmar

 

Se retrouver dans des situations improbables (et c’est tant mieux)

Parce que de se retrouver au milieu d’une forêt avec un guide vietnamien qui joue et chantonne « Joe le Taxi » ainsi que des classiques de Françoise Hardy juste pour nous faire plaisir car on est francophone, ça vaut clairement le détour. C’est d’ailleurs au cours de cette même excursion que j’ai sympathisé avec une vietnamienne qui était convaincue que je serais parfaite pour son fils et qui voulait donc organiser un blind date entre nous (au cas où vous vous poseriez la question, j’ai poliment décliné).

 

Voyager seule

Vietnam

 

Se débrouiller & se renforcer 

Lorsque l’on voyage seule pendant plusieurs mois, il y a forcément des coups de mou et de flip. Je me rappelle par exemple de mon arrivée de nuit au Japon sous une pluie battante, malade comme un chien, sans hôtel et totalement perdue. Ou de la fois où j’ai senti un homme me suivre de nuit (la seule fois en 4 mois) et que j’ai commencé à courir comme une dératée.

Des moments comme ça, où je me suis retrouvée dans situations super pénibles et toute seule, il y en a eu quelques-uns. Heureusement, ça a chaque fois fini par s’arranger et cela m’a appris à relativiser et surtout à me rendre compte que j’avais les ressources nécessaires pour me débrouiller toute seule quoi qu’il arrive.

 

Voyager seule

Myanmar

 

Être dans le moment 

Très, très dur en ce qui me concerne (et j’imagine bien ne pas être la seule).Toujours à penser à l’après, à me poser mille questions et à suranalyser beaucoup de choses (souvent inutiles). Eh bien, cela a été la seule fois de ma vie où j’ai autant réussi à vivre le moment présent pleinement et à trouver un équilibre entre la réflexion et le ressenti. Je n’ai pas forcément d’explication précise mais j’imagine que d’être loin de son environnement habituel, de pouvoir se retrouver (et accessoirement de découvrir des lieux superbes), tout cela aide à envisager certaines choses différemment.

 

FullSizeRender-8

Myanmar

 

Apprécier la solitude 

Ou du moins à bien la vivre. J’ai par exemple appris à apprécier ces moments où je me retrouvais seule au restaurant avec un bon livre ou seulement à observer les gens. Après ce voyage, ces instants de solitude me sont d’ailleurs devenus indispensables. Mais voyager en solo ça ne veut pas forcément dire être seule tout le temps, c’est simplement avoir la liberté de choisir les moments que l’on veut partager avec d’autres personnes.

 

Voyager seule

Bali

Photos: © Nina Seddik

***

Et vous, avez-vous déjé tenté l’expérience de voyager en solo?  

Est-ce quelque chose que vous envisageriez de faire?

Partager:

10 Commentaires

  1. 15 février 2016 / 22 h 37 min

    Super intéressant!! Et bravo pour l’avoir fait… J’oserai davantage me lancer maintenant qu’auparavant, peut-être parce que j’ai enfin réussi à être en harmonie avec moi-même! 😉
    Je me suis reconnue dans le point numéro 5, pourquoi toujours avoir cette envie d’anticiper le futur? Cela ne nous fait que nous éloigner un peu plus du présent, mais je me soigne lol et j’apprends petit à petit à lâcher prise!
    Merci pour ce joli article!

    • Nana
      16 février 2016 / 12 h 40 min

      Merci à toi pour ce joli commentaire 🙂

  2. 16 février 2016 / 9 h 00 min

    Je me suis toujours dit que ce serait une expérience incroyable, mais je n’ai pas eu le courage de le faire!
    Well done for having the guts to go out there discovering by yourself!! It sounds amazing. <3

    • Nana
      16 février 2016 / 12 h 41 min

      Merci beaucoup 🙂 Ce n’est jamais trop tard, peut-être tenteras-tu toi aussi l’aventure tout bientôt 🙂 ?

  3. yam
    16 février 2016 / 23 h 09 min

    Merci, tu m’a rappelé m’a propre expérience, j’ai fait ça une première fois, puis je n’ai plus pu m’arrêter, donc fini par 5ans de voyage sac à dos et ça été la meilleure période de ma vie le plus difficile à été de devoir m’enraciner à nouveau…

    • Nana
      17 février 2016 / 11 h 03 min

      Wow, ça a dû être absolument génial! Le retour après 4 mois de voyage a été assez difficile alors après 5 ans je n’ose même pas imaginer. Merci d’avoir partagé ton expérience.

  4. 24 février 2016 / 19 h 30 min

    Super cet article il tombe à pic ! J’aimerais partir dans 6 mois, pour une période indéterminée, à peu près le même trajet que toi 🙂 J’ai déjà voyagé au Brésil, à sac à dos, mais j’étais avec deux compagnons de voyage. Les seules fois où j’ai été seule, c’était un sentiment assez étonnant, de liberté, entremêlé de peur et d’extase 🙂 Si tu es OK pour me donner quelques conseils je suis preneuse !! 🙂

    • Nana
      26 février 2016 / 12 h 34 min

      Alors ça c’est vraiment génial, quelle chance! Le Brésil est clairement sur ma liste aussi 🙂 Dans la mesure du possible, je te conseille de réserver le moins de billets d’avion possible car il t’arrivera sûrement de vouloir modifier mille fois tes plans au gré des différentes découvertes et rencontres. Du coup ce serait dommage d’être bloquée. Si tu le peux, je te conseille également de passer par le Myanmar, encore bien préservé du tourisme de masse. J’avais vraiment adoré. Si tu aimes écrire et as la motivation, je te conseille aussi de tenir un journal de bord; c’est tellement génial de relire ses propres aventures quelques mois/années après. J’espère que ça t’aide et si tu as des questions, n’hésite pas 🙂

  5. 13 septembre 2016 / 14 h 39 min

    Bravo de l’avoir fait! Outre les question de sécurités, c’est la solitude qui m’inquiète le plus, des jours sans personne avec qui rire et déblatérer mon flot de paroles! Mais il est vrai que je pense me lancer dans l’aventure surtout depuis que j’ai découvert les sites Copines de voyage et Seules à NY. Je rêve de New York et de Thaïlande mais mon entourage n’ont soit pas les moyens quand je veux partir, soit pas de vacances ou se sont mis à faire des bébés (approcher de la trentaine c’est ça apparemment)! Bref je considère l’aventure et ai été inspirée par ton article!!! En espérant moi aussi pouvoir partager un article sur mes aventures de voyageuse solitaire!

    Bises

    Janaël

    • Nana
      19 septembre 2016 / 16 h 36 min

      Merci beaucoup 🙂 C’est clair que c’est quelque chose qui peut faire peur mais je t’encourage vraiment à le faire si tu en as la possibilité. Et puis en chemin, on rencontre beaucoup d’autres voyageurs qui sont eux aussi en solo 🙂 À bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*